Bangladesh

Une voix

Émerger des ruines du Rana Plaza, au Bangladesh

Minu Aktar a été l’une des victimes de l’effondrement du Rana Plaza, au Bangladesh, en 2013, et elle a survécu par miracle.

Minu AktarElle travaillait pour Phantom Apparels, au quatrième étage du Rana Plaza, depuis quatre ans et demi. Elle souffre encore des blessures physiques qu’elle a subies lors de l’effondrement, ainsi que du traumatisme continu lié au fait d’avoir été prise sous les décombres.

Toutefois, six mois plus tard, Minu commençait à surmonter sa souffrance avec l’appui de sa famille et grâce à un programme de l’OIT, organisé en partenariat avec le BRAC, importante organisation non gouvernementale qui apporte aux survivants les compétences dont ils ont besoin pour obtenir des emplois dans les entreprises locales.

Aujourd’hui Minu travaille dans la boutique d’un tailleur de Savar, sous le mentorat d’un superviseur et maître artisan de l’OIT/BRAC.

Voir ma famille, avoir un emploi – je me sens enfin revivre